TELETRAVAIL : COMMENT CULTIVER LE LIEN, CIMENT INVISIBLE ET INDISPENSABLE DES EQUIPES ?

Au-delà de l’aspect organisationnel du télétravail et de ses différentes formes, un questionnement plus profond émerge chez un certain nombre de dirigeants :

-Comment réussir à maintenir le lien entre les collaborateurs qui ne se voient plus ou qui se voient de façon sporadique, et parfois par écrans interposés ?

-Comment réussir humainement l’intégration de nouveaux collaborateurs dans ce contexte qui s’éternise ?


J’échangeais dernièrement avec le dirigeant d’une entreprise de service qui s’interrogeait sur les conséquences à moyen terme de ces changements, de ces manques de lien, et de contacts naturels, sur le bien-être voire la santé psychologique de ses salariés, et sur leur engagement.


Nos repères relationnels sont bouleversés, nous le ressentons et le vivons tous, de manière différente, et nous en sommes plus ou moins affectés.

Les liens invisibles qui se tissent au fil du temps entre les personnes qui se voient régulièrement, dans un environnement partagé, se délitent imperceptiblement mais sûrement. Dans un cadre habituel de relations, nous ne les identifions pas, nous ne les nommons pas, ils sont pourtant la trame sous-jacente de notre vie relationnelle, de notre nature sociale et de notre bien-être.

Depuis plusieurs mois, dans beaucoup d’entreprises, les collaborateurs ne se retrouvent plus quotidiennement dans un même lieu.

Certains alternent temps de télétravail et temps de présence et croisent leurs collègues de manière ponctuelle. D’autres, pour des raisons diverses, pratiquent le travail à distance à 100%. D’autres encore, sont présents physiquement dans l’entreprise à temps complet. ET même pour eux, les rituels habituels d’échanges, de temps informels qui fondent les relations n’existent plus ou ont pris des formes différentes, plus distantes, situation sanitaire oblige.

Que dire des nouveaux collaborateurs qui intègrent l’entreprise, dans ce contexte ? Ils n’ont pas ou peu la possibilité de rencontrer physiquement une partie de leurs collègues, ils ne peuvent pas poser les jalons d’une relation à construire, d’une collaboration à initier. Les temps et les espaces nécessaires au rééquilibrage d’une équipe qui évolue, n’existent plus.

Le défi vécu par les managers qui prennent leurs fonctions dans ce contexte, est également de taille.


En tant que dirigeant, avons-nous toujours conscience, des impacts à court, moyen et long termes,

sur le ressenti émotionnel, sur le bien-être des collaborateurs?

Comment continuer à développer, entretenir le sentiment d’appartenance, la confiance, la solidarité entre les salariés, au-delà des simples échanges nécessités par leurs missions respectives?

En d’autres termes, comment favoriser dans cette nouvelle réalité, une coopération efficiente ?


Nous vous accompagnons à repenser à trouver des clefs et des réponses ajustées à votre contexte d’entreprise et à les mettre en place.

Pour une approche personnalisée : pascalerichard@upayadeveloppement.fr




À l'affiche
Posts récents
Me suivre sur
  • Facebook Long Shadow