LA PRATIQUE DE LA MINDFULNESS pour AMELIORER son LEADERSHIP

16/11/2017

 

 

 


“Si vous voulez comprendre les autres, commencez par vous comprendre vous même”

     Le leadership passerait d’abord par la conscience de soi, par l'amélioration de
 de son propre bien-être et le développement de qualités humanistes pour ensuite,
 par contagion positive, impacter favorablement son équipe.

L’empathie est définie comme la capacité à comprendre et à partager les émotions
des autres. Tania Singer directrice du département des neurosciences sociales à
l’institut Max Planck à Leipzig est une spécialiste de l’empathie. Elle déduit, des
expériences pratiquées en neuroscience pour mesurer l’empathie, le postulat que si nous pouvions comprendre la souffrance de quelqu’un c’est parce que les mêmes circuits neuronaux ont été activés quand nous souffrons.La base de l’empathie est donc, au début, l’interoception, c’est à dire notre capacité à évaluer de manière exacte notre activité physiologique. Une certaine prise de conscience de soi est pour cela, nécessaire.

Rosette Poletti, infirmière de formation, psychothérapeuthe et docteur en sciences de l’éducation affirme qu’on ne peut prendre soin des autres sans prendre soin de soi.C’est même, pour elle, une exigence éthique de s’occuper de soi avant de s’occuper des autres. C’est ainsi que nous pourrons apporter à l’autre une “disponibilité intérieure”, une “présence paisible”. Or, prendre soin de soi implique de pouvoir avoir de la compassion pour soi. En développant la compassion pour soi-même, nous sommes davantage bienveillant et compréhensif. Cela nous permet également de partager notre humanité, de réaliser notre interdépendance et de prendre conscience de l’instant. C’est en travaillant cette dimension que nous pourrons augmenter notre niveau de conscience et prendre soin des autres.

     En d’autres termes, “si vous voulez comprendre les autres, commencez par vous comprendre vous-même”. La recherche s’attache actuellement à développer des méthodes et des savoirs pour entraîner nos réseaux neuronaux à cultiver notre compassion au point de la rendre“chronique”.La mindfulness (méditation de pleine conscience) est une des techniques permettant de cultiver la compassion. Les nombreux bénéfices intra personnels de la pratique de la méditation de pleine conscience sont aujourd’hui démontrés (stabilité émotionnelle, augmentation de la concentration, augmentation de la créativité,réduction du stress, ralentissement de la dégénérescence neuronale, amélioration du sommeil…).

 

     La question se pose de savoir si ces constats - transposés au monde de l’entreprise -impactent positivement le leadership.Pratiquer un leadership combinant pratiques de pleine conscience et de psychologie positive permet aux leaders de gagner en attention, en empathie, en altruisme, et par contagion positive, permet à leurs collaborateurs de se sentir plus reconnus, plus engagés, plus coopératifs.Ce sont les résultats encourageant d’une étude opérée par 3 chercheurs sur un groupe de managers (impliquant 163 volontaires) ayant suivi un programme Positive Leader et Expérience combinant méditation de pleine conscience et psychologie positive.Cette nouvelle clef de lecture du management positif qui nous est montrée, entre autres, par les principes de la mindfulness, est précieuse.Même si, rappelons-le, la mindfulness n’a pas d’objectif, il est intéressant de constater au travers des témoignages recueillis au cours de cette étude que, après seulement 10 semaines de pratique, les managers ont développé plus d’empathie, de compassion perçue par eux-même mais également par leurs collaborateurs. Les collaborateurs se disent davantage soutenus dans leurs émotions difficiles. Ils se sentent également plus respectés, écoutés et considérés ce qui participe à leur propre bien-être et améliore la qualité de leurs relations avec leurs collègues.Ainsi, cette posture nouvelle du manager crée de la résonance en faisant ressortir et en amplifiant les qualités des personnes qui les entourent. La pratique de la mindfulness participe à rendre le travail agréable, quel que soit le niveau d’exigence.Cela invite les équipes à donner le meilleur d’elles-mêmes.

 

     Cette approche différente du management humaniste, ouverte sur l’autre, et respectueuse de l’homme favorise un leadership plus éthique, plus compassionnel et plus juste.

 

Prendre soin de soi, prendre soin des autres"Compte rendu de la journée interdisciplinaire du 23 septembre 2011Auteur : Cédric Polidori

 

    

Please reload

À l'affiche

TRANSFORMATION INTERIEURE... Pour qui? Pour quoi?

19/10/2019

1/10
Please reload

Posts récents

15/04/2018

Please reload

Me suivre sur
  • Facebook Long Shadow

© 2023 par Publique. Créé avec Wix.com

  • Facebook Clean Grey
  • Instagram Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
  • YouTube Clean Grey